Frère Jean-Maxime Bertrand ordonné prêtre !

Frère Jean-Maxime Bertrand ordonné prêtre !

C’est une grande joie pour l’Eglise ! Dimanche 26 juin, en la cathédrale de Luçon, Mgr François Jacolin a ordonné prêtre le frère Jean-Maxime Bertrand, Oblat de Saint Vincent de Paul, dans le diocèse de Luçon. Agé de 33 ans, Père Jean-Maxime porte particulièrement le souci des vocations et du service des plus pauvres, à la suite de Saint Vincent de Paul. Il est le deuxième prêtre ordonné par Mgr Jacolin, après le Père Alexandre Guillaud en juillet 2020.

RETROUVEZ

LE REPORTAGE

LES PHOTOS

LA MESSE

26 Juin : ordination de Fr. Jean-Maxime

26 Juin : ordination de Fr. Jean-Maxime

Le dimanche 26 juin 2022, à 15h30, Frère Jean-Maxime (oblat de St Vincent de Paul), sera ordonné prêtre en la cathédrale de Luçon. Une grande joie pour le diocèse de Luçon et la communauté des Oblats de St Vincent de Paul. Suivez le direct depuis la cathédrale de Luçon.

Ordination - Alexandre Guillaud

Pour le diocèse de Luçon, la dernière ordination sacerdotale (ordination d’un prêtre) a eu lieu le 26 juillet 2020 à la cathédrale de Luçon. Le père Alexandre Guillaud a été ordonné par Mgr Jacolin. Il s’agissait du premier sacrement de l’ordre donné par Mgr Jacolin depuis son installation comme évêque du diocèse de Luçon. Les ordinations précédentes remontent à 2017 (ordination d’un prêtre religieux) et 2016 (3 prêtres diocésains).

Du côté des Oblats de St Vincent de Paul, il s’agit de la première ordination depuis 10 ans pour la Communauté. Le dimanche 26 juin 2022, à 15h30, Frère Jean-Maxime (oblat de St Vincent de Paul), sera lui aussi ordonné prêtre en la cathédrale de Luçon. 

Comment se déroule une ordination ?

Comment se déroule une ordination ?

Le dimanche 26 juin 2022, à 15h30, Frère Jean-Maxime (oblat de St Vincent de Paul), sera ordonné prêtre en la cathédrale de Luçon. Une grande joie pour le diocèse de Luçon et la communauté des Oblats de St Vincent de Paul. Mais comment se déroule une ordination ?

Ordination - Alexandre Guillaud

Pour le diocèse de Luçon, la dernière ordination sacerdotale (ordination d’un prêtre) a eu lieu le 26 juillet 2020 à la cathédrale de Luçon. Le père Alexandre Guillaud a été ordonné par Mgr Jacolin. Il s’agissait du premier sacrement de l’ordre donné par Mgr Jacolin depuis son installation comme évêque du diocèse de Luçon. Les ordinations précédentes remontent à 2017 (ordination d’un prêtre religieux) et 2016 (3 prêtres diocésains).

Du côté des Oblats de St Vincent de Paul, il s’agit de la première ordination depuis 10 ans pour la Communauté. Le dimanche 26 juin 2022, à 15h30, Frère Jean-Maxime (oblat de St Vincent de Paul), sera lui aussi ordonné prêtre en la cathédrale de Luçon. Mais qu’est-ce que l’ordination ? Et comment est-ce que cela se déroule ?

QU’EST-CE QUE L’ORDRE ?

Au sein de l´Église Catholique, le service de la communauté est assuré plus particulièrement par les évêques, les prêtres et les diacres, que l’on appelle « ministres ordonnés ». Leur mission dans l´Église leur est confiée, au nom de Jésus Christ, par le sacrement de l´ordre, généralement appelé « ordination ».

Le sacrement de l´ordre se caractérise par l´imposition des mains et la prière de consécration prévue. Le sacrement est conféré une fois pour toute. Le ministre ordonné manifeste à tous que c´est le Christ qui appelle, rassemble et envoie sur les chemins du monde.

Le sacrement de l’ordre comporte trois degrés :

  • l’épiscopat pour les prêtres appelés par le pape à devenir successeurs des apôtres auprès d’une Eglise particulière
  • le presbytérat pour les diacres appelés par leur évêque à devenir prêtre par l’ordination sacerdotale, collaborateurs des évêques ; ils sont envoyés au service d’une partie du peuple de Dieu (paroisse…)
  • le diaconat pour les hommes appelés par leur évêque à servir l’Eglise diocésaine à l’image du Christ Serviteur
Ordination - Alexandre Guillaud
Ordination diaconale - Alexandre Guillaud

L’ORDINATION DES PRÊTRES

Les prêtres sont ordonnés par l´évêque de leur diocèse. Ils sont co-responsables de l´Église locale : le prêtre est défini comme coopérateur, collaborateur de l´évêque. Il est « envoyé » (un don fait) à une communauté, il n´en est pas le délégué.

Ses missions peuvent s´exercer dans des cadres très divers. Mais, quelle que soit la charge que le prêtre a reçue (une ou plusieurs paroisses, une aumônerie …), sa présence consiste toujours à éveiller chacun au Christ, à sa parole libératrice.

COMMENT SE DÉROULE UNE ORDINATION ?

Le candidat est appelé « Que celui qui va être ordonné prêtre s’avance… ». Ce à quoi le candidat répond « Me voici ». Au début de la célébration, l’Église locale demande à l’évêque d’ordonner le candidat (ordinand) pour la charge du presbytérat. Un prêtre, désigné pour cela, atteste à l’évêque qui l’interroge publiquement, que le candidat a été jugé digne d’être ordonné.

Vient ensuite le temps de l’engagement de l’ordinand dans un dialogue entre l’évêque et le futur prêtre : ce dernier s’engage devant tous à vivre son ministère de prêtre selon ce que demande l’Église. C’est alors le moment de la litanie des saints. C’est la prière d’intercession chantée pendant que l’ordinand est allongé sur le sol. Le fait d’être allongé au sol (prostration) signifie l’abandon de l’ordinand à Dieu dans son ministère pour toute sa vie.

Cette étape est suivie de l’imposition des mains de l’évêque et la prière d’ordination où le candidat reçoit le don de l’Esprit Saint pour la charge qui lui est confiée. L’imposition des mains signifie la mission confiée par le Christ, mission qui se transmet par les mains des Apôtres et de leurs successeurs : « Père tout puissant, donne à ton serviteur que voici, d’entrer dans l’ordre des prêtres…».

Aussitôt après la prière d’ordination, on revêt l’ordonné de l’étole presbytérale et de la chasuble, pour que soit manifesté extérieurement le ministère qu’il devra accomplir dans la liturgie. Puis, l’évêque répand dans les paumes des mains du nouveau prêtre l’huile sainte, mêlée de parfum que l’on appelle le saint Chrême. Cette onction signifie le don de l’Esprit Saint qui fortifie le prêtre « pour sanctifier le peuple chrétien ».

L’évêque dans un dernier geste significatif remet au nouveau prêtre la patène et le calice nécessaires à son nouveau ministère. Le nouveau prêtre reçoit le pain et le vin qui deviendront dans l’eucharistie le Corps et le Sang du Christ.

Enfin en donnant un baiser fraternel au nouveau prêtre, l’évêque scelle l’acceptation de celui-ci comme son ministre. Les autres prêtres font de même et manifestent ainsi qu’ils sont en communion de ministère, membre d’un même ordre. Dans la liturgie eucharistique qui suit, le nouveau prêtre exerce pour la première fois son ministère en concélébrant avec l’évêque et les autres prêtres.

    Ordination - Louis-Marie de Linage
    Ordination - Alexandre-Marie Robineau
    Ordination - Valerry Wilson

    Des Pasteurs selon mon cœur ou la transformation missionnaire

    Des Pasteurs selon mon cœur ou la transformation missionnaire

    Transformer et revitaliser la vie de sa paroisse. Voilà l’objectif de « Pasteurs selon mon coeur » vécu par 9 prêtres du diocèse.

    Les pères Nicolas Pasquiet (La Roche-sur-Yon), Valerry Wilson (St Jean-de-Monts), Florent Murzeau (Chavagnes-en-Paillers), Louis-Marie de Linage (Luçon), François Bidaud (Fontenay-le-Comte), Côme de Brisoult (Aizenay), Jean-Marie Parrat (La Roche-sur-Yon), Olivier Monniot (La Roche-sur-Yon), et Alexandre-Marie Robineau (Luçon)

    Entre novembre 2021 et avril 2022, 9 prêtres du diocèse ont participé, selon leurs disponibilités, au parcours « Pasteurs selon mon cœur » : 4 sessions de 2 jours puis un week-end avec des paroissiens à Paris.

    Les formateurs laïcs, la plupart bénévoles, en lien avec Alpha, mettent au service de l’Église leur compétence de « coachs » et de baptisés pour nous aider à vivre une conversion personnelle et une transformation pastorale pour relever les défis de la mission aujourd’hui.

    Par étapes, il s’agit de s’équiper pour apprendre à mieux se connaître ainsi que les membres de sa paroisse, susciter des personnes ressources, des leaders dans la communauté, conduire le changement dans la durée, construire une vision pastorale avec d’autres.

    Des participants s’expriment : « La formation donne une « boîte à outils » pour la gestion quotidienne de la pastorale paroissiale. ». « C’est une invitation à la transformation pastorale et au renouveau missionnaire des communautés, pour que chacun et chacune puisse vivre, au sein des paroisses, un cheminement de croissance spirituelle en passant de croyant à disciple pour devenir missionnaire. »

    Une belle expérience fraternelle avec une trentaine de prêtres divers de plusieurs diocèses et communautés (Paris, Lyon, Auch, Rennes, Emmanuel, St Jean, Prado…). L’un d’eux affirme avec enthousiasme : « Rien n’est impossible à Dieu. Le changement ça peut être maintenant ». Espérons que ce parcours aide à déployer le renouveau missionnaire des paroisses nouvelles !

    Abbé François Bidaud