Première édition le 25 juillet 2021

La décision d’organiser une Journée Mondiale des grands-parents et des personnes âgées intervient à un moment marqué par la pandémie de ces derniers mois et ses lourdes conséquences sur les populations âgées du monde entier. Cette journée a été souhaitée par le Pape François.

La première Journée Mondiale des Grands-Parents et des Personnes Âgées sera célébrée en plein cœur de l’année que le Saint-Père a consacrée à la famille à l’occasion du cinquième anniversaire de publication de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia. Ce n’est pas un hasard, mais un choix qui découle de la prise de conscience du fait que les personnes âgées – toutes les personnes âgées, y compris celles qui ne sont pas grands-parents – ont besoin d’un environnement familial où vivre.

Par ailleurs, c’est important que les familles prennent conscience du rôle que doivent jouer les personnes âgées en leur sein. En effet, dans le monde globalisé où nous vivons, la relation entre les personnes âgées et les familles ne va plus de soi.

Au contraire ! Elle est constamment remise en question. Il s’agit d’un phénomène qui assume des connotations différentes selon le contexte géographique et culturel, mais qui présente des caractéristiques constantes qui amènent à penser que la crise en cours entre les personnes âgées et la famille est un véritable signe des temps avec lequel nous devons nous mesurer. La pastorale familiale elle-même, qui ne s’intéresse souvent qu’aux relations entre couples ou entre parents et enfants, a du mal à s’intéresser à la relation entre parents âgés et enfants adultes et à la relation entre grands-parents et petits-fils.

La première Journée Mondiale des grands-parents et des personnes âgées sera célébrée dans un contexte où, dans de nombreux pays, les personnes âgées n’auront toujours pas la possibilité de participer physiquement aux
célébrations eucharistiques.

Afin de transmettre à tous – même aux personnes âgées plus isolées – le message de proximité et de consolation que la Journée veut exprimer, nous proposons à tous de rendre visite chacun à ses propres grands-parents et aux personnes âgées isolées de sa communauté et de leur transmettre le message du Saint-Père. La visite, signe tangible de l’Église en sortie, est une façon de réaffirmer – par ces temps marqués par la distanciation sociale à cause de la pandémie – qu’on peut trouver le moyen d’être proche des personnes âgées même en cas de distanciation. La visite exprime le choix personnel de se lever et d’aller en hâte vers les autres (cf. Lc 1,39), comme Marie l’a fait en rendant visite à Elisabeth âgée.

La visite est l’occasion pour chaque petit-fils de dire à son grand-père ou à sa grand-mère, l’occasion pour chaque jeune de dire à la personne âgée qu’il ira visiter : « Je suis avec toi tous les jours ! ».

L’on pourra saisir l’occasion de la visite pour offrir un cadeau, une fleur par exemple, et de lire ensemble la prière de la Journée. La visite peut aussi être l’occasion d’offrir aux personnes âgées, surtout celles qui n’ont pas quitté leur domicile depuis un certain temps, la possibilité de s’approcher des sacrements de la réconciliation et de l’Eucharistie.

Rendre visite à une personne âgée isolée est l’une des possibilités d’obtenir l’indulgence plénière accordée à l’occasion de cette Journée. Dans les lieux où, pour des raisons liées à l’urgence sanitaire, il n’est pas encore possible de rendre visite en personne, grâce à la créativité de l’amour, on trouvera d’autres moyens de rejoindre les personnes âgées seules tels que le téléphone ou les réseaux sociaux.

Pour diffuser le message de la Journée, on pourra aussi poster les photos des visites sur les réseaux sociaux avec le hashtag #IamWithYouAlways.

Pour célébrer la Journée : nous suggérons que chaque paroisse ou réalité ecclésiale célèbre une messe à l’occasion de la Journée Mondiale des grands-parents et des personnes âgées ; commémore les personnes âgées décédées de sa communauté à cause du Covid-19 ; demande aux jeunes de rendre visite à leurs grands-parents et, surtout, aux personnes âgées qui sont seules, pour leur transmettre le message du Saint-Père.

En dehors de ces quelques propositions, nous sommes convaincus que chaque réalité ecclésiale trouvera la meilleure façon de la célébrer de manière créative dans son propre contexte.

Que la Journée Mondiale des grands-parents et des personnes âgées soit vraiment pour tous une fête pleine de la joie de l’Évangile !

Extraits de la lettre des orientations pastorales du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie rédigée par le cardinal Kevin Farrell, préfet, et le père Alexandre Awi Mello, I. Sch., secrétaire.

Share This