LE SACREMENT DES MALADES

En quelques mots :

Le sacrement des malades est le sacrement de la présence de Dieu dans nos moments d’épreuve que sont la maladie et la vieillesse.

Pourquoi ?

Il s’agit d’un sacrement de guérison (et non des mourants). Pour autant ce n’est pas une « formule magique ». Il s’agit de guérison intérieure, de réconciliation avec soi-même, ses proches, Dieu.

C’est aussi parfois une guérison physique et un vrai mieux être pour certaines personnes.

A noter : le sacrement des malades est également appelé l’Onction des malades, c’est l’un des sept sacrements de l’Eglise catholique.

Quand ?

Le chrétien peut recevoir le sacrement des malades chaque fois qu’il est atteint d’une grave maladie.

Il n’y a aucune limite au nombre de fois où il peut recevoir ce sacrement.

Pour qui ?

Lorsqu’une personne est gravement malade ou lorsqu’elle sent ses forces décliner, l’Eglise lui propose le sacrement des malades.

Lorsqu’un membre de notre famille, une personne proche ou une personne que nous connaissons est malade, chacun est libre de l’inviter à recevoir ce sacrement s’il en ressent le besoin.

Il n’y a aucune limite d’âge.

Comment ?

Pour recevoir le sacrement des malades, On peut s’adresser au presbytère de sa paroisse ou à l’aumônerie de l’hôpital, s’il y en a une.

Où ?

Le sacrement pourra être reçu soit au cours d’une célébration communautaire dans sa paroisse ou au cours d’un pèlerinage (par exemple à Lourdes en étant accompagné par l’hospitalité vendéenne), soit chez le malade ou dans la chambre d’hôpital. Il n’y a pas d’obligation à recevoir ce sacrement dans un lieu de culte.

Service en responsabilité

Pastorale Liturgique et Sacramentelle

COMMENT APPRENDRE A AIDER A CELEBRER UNE MESSE
Essayez-le maintenantRedemander plus tardNe plus afficher