« Nous avons tous notre place dans l’interpellation au discernement vocationnel » 

Les pèlerins de Vendée, d’Anjou, Loire-Atlantique mais aussi du Mans et Mayennais se sont retrouvés pour marcher vers St Laurent-sur-Sèvre à l’occasion du pèlerinage du 1er mai pour les Vocations. Plus de 1000 marcheurs sous une « pluie de grâces » comme beaucoup se sont amusés à dire en relevant la méthode très humide pour cette nouvelle édition. 

Nous vivons « un moment fort, c’est une démarche explicite de pèlerinage […] pour susciter des vocations« . C’est par ces mots que le père Dominique Lubot nous parle de la nouvelle édition du pèlerinage du 1er mai pour les vocations à St Laurent-sur-Sèvre. 

Plus de 1000 pèlerins de Mayenne, Sarthe, Maine-et-Loire, Loire-Atlantique et bien entendu de Vendée se sont retrouvés sur les routes menants au sanctuaire du père de Montfort. « Comme le Seigneur l’avait promis, qu’Il nous bénit lorsqu’on le suit, nous sommes bénis par les rencontres, les encouragements et ce qui se vit pendant cette journée » confirme l’abbé Lubot.

Si la pluie a pu décourager les moins téméraires, certains y ont vu une « pluie de grâces » pour les pèlerins du 1er mai. « C’est la démarche du pèlerinage de donner quelque chose à Dieu » souligne le père Dominique ajoutant avec humour : « Pour que le grain porte du fruit et fasse naître des vocations, il faut l’arroser pour qu’il pousse« .

Durant notre entretien le vicaire général en second du diocèse de Luçon nous parle des ateliers proposés, de la variété des vocations dans l’Eglise, de la nécessité de discerner quel que soit notre âge. « Cette journée vocationnelle nous aide. Nous avons tous notre place dans l’interpellation, pour développer cette culture vocationnelle, affirme le père Lubot. C’est un grand service à rendre [aux autres de permettre l’éveil des vocations] : il faut en parler de manière décomplexée !« 

« Je ne sais pas comment sera l’Eglise de demain mais quelque part ça m’est égal du moment que l’on suit ce que l’Esprit Saint nous demande de vivre ! » conclue l’abbé ajoutant : « Prions pour les vocations !« 

.