Ils témoignent de leur foi

Témoignage de l’Abbé Marie-Joseph Seiller,

prêtre du diocèse de Luçon

Abbé Marie-Joseph Seiller

Abbé Marie-Joseph Seiller, directeur du centre spirituel diocésain L’Immaculée à Chaillé-les-Marais au moment de l’interview.

Comment et dans quelles circonstances est né votre désir de devenir prêtre ?

Chaque jour en famille nous disions : « Seigneur, envoie des ouvriers pour ta moisson ». Je servais souvent la messe, y compris en semaine, les fêtes étaient attendues et préparées… Cela créait une ambiance favorable.

Mais ce qui a été déterminant, c’est la vérité de la foi de mes parents à la mort d’un frère de 3 ans. J’en avais 10.

J’ai compris qu’avec la foi on pouvait traverser toutes les épreuves. Peu après j’ai choisi de m’orienter vers le sacerdoce, à Chavagnes, pour aider les familles à devenir croyantes en Dieu.

À vos yeux, qu’est-ce qui constitue le véritable cœur de votre sacerdoce?

L’essentiel du sacerdoce me semble contenu dans deux dimensions : Une passion pour le Christ.

J’ai très tôt été séduit par ses attitudes de miséricorde avec Pierre, la Samaritaine, la femme adultère, Marie-Madeleine. Il refuse le péché, mais il sauve le pécheur ! Il me demande d’être le ministre de cette miséricorde. L’Eucharistie, le sacrement du pardon, l’oraison ont transformé mon être. Et une passion pour les hommes.

Avec les prêtres de ma génération j’ai vécu une transformation fantastique et imprévisible du monde. Nous avons été là auprès de ceux qui s’éloignaient de l’Église, de ceux qui souffraient, accompagnant les évolutions comme nous pouvions.

Nous avons maintenu le signe d’une Eglise reliée au Christ et ouverte à ceux qui voulaient lui faire confiance.

Quel lien privilégié avez-vous avec la spiritualité de Charles de Foucauld ?

J’ai rencontré Charles de Foucauld tout de suite après mon ordination. C’était un grand chercheur de la volonté de Dieu dans des situations inédites. Il m’a aidé, en tant que prêtre de sa Fraternité, à être à la fois enraciné et innovant.

Son attachement à la Parole de Dieu et à l’Eucharistie est ma boussole. Il m’aide à mettre en pratique cette Parole dans le concret, pour la vie et la bonté.

Catholiques en Vendée n°146 – Septembre 2016

Share This
Essayez-le maintenantRedemander plus tardNe plus afficher