Ils témoignent de leur foi

Témoignage d’André Blanchard,

marié et père de 5 enfants est diacre permanent, ordonné en 1985

André Blanchard

André Blanchard, marié et père de 5 enfants est diacre permanent, ordonné en 1985

Comment est né votre appel ?

Nous étions dans une période de disponibilité avec mon épouse, Marie-Noëlle. Nous avions été marqués par trois années de coopération au Congo, une expérience fondatrice au début de notre mariage et nous nous posions des questions sur le sens de notre vie.

C’est alors que deux personnes m’ont posé la question du diaconat en l’espace de 8 jours… A l’époque, je ne savais pas vraiment ce que c’était.

Comment vivre pleinement le sens du diaconat : « être configuré au Christ serviteur » ?

En étant conscients de nos fragilités, car c’est en connaissant les miennes que je comprends mieux celles des autres.

On porte un trésor dans des vases d’argile et, parfois, on sent bien l’argile… On expérimente alors comment révéler aux autres le Christ qu’ils portent déjà en eux.

Le Christ est en moi dès le baptême et je Le laisse davantage prendre sa place au fil des années.

Comment rester fidèle à un engagement pris il y a 30 ans ?

C’est une interpellation de tous les jours, dans le cadre de ma vie familiale et relationnelle. Lorsque la vie professionnelle s’est arrêtée, je me suis engagé différemment. La vie de prière, l’attention aux autres, l’esprit de service dans la joie de l’évangile sont des clefs pour vivre mon engagement. A l’autel, je pense à toutes les souffrances rencontrées au service des plus pauvres, des SDF, des migrants…

L’ordination m’a donné une conscience plus vive de ce chemin de foi et de mission.

Catholiques en Vendée n°141 – Mars 2016

Share This
Essayez-le maintenantRedemander plus tardNe plus afficher