PRIER LES SAINTS ANONYMES

PRIER LES SAINTS ANONYMES

PRIER TOUS LES SAINTS

La Litanie des Saints anonymes

Saints et saintes de Dieu qui n’avez pas trouvé de date dans nos calendriers, mais qui avez reçu de Dieu une place éternelle, priez pour nous !

Vous les humbles laboureurs de la terre, qui avez accueilli les fruits de la Création, priez pour nous !

Vous les femmes de ménage, cuisinières et bonnes d’enfant, qui, jour après jour, avez semé la tendresse, priez pour nous !

Et vous, travailleurs dans les usines obscures ou à la chaîne, toujours attentifs aux autres, priez pour nous !

Vous les artistes, et vous, les gens du spectacle, qui avez apporté un peu de la beauté et de la joie de Dieu sur notre terre, priez pour nous !

Et vous qui avez prêté une oreille attentive à toute solitude et avez toujours accueilli les désespérés, priez pour nous !

Vous, les simples prêtres de paroisse et les religieuses de couvent, qui fidèlement avez servi Dieu et témoigné de Lui, priez pour nous !

Vous, les parents, parfois incompris, qui, à la sueur de votre front, avez travaillé pour vos enfants, priez pour nous !

Vous, grands-parents, qui avez enveloppé de tendresse vos petits-enfants, après avoir éduqué leurs parents, priez pour nous !

Vous, les éducateurs, qui avez voulu communiquer votre foi et votre espérance, vous qui avez veillé sur les jeunes pousses de notre humanité, priez pour nous !

Et vous, les enfants morts trop jeunes, qui avez égayé la terre de vos balbutiements et offert votre voix juvénile, vous qui avez suscité tant de larmes d’amour, priez pour nous !

Vous, les missionnaires partis porter l’Evangile jusqu’au bout du monde, priez pour nous !

Vous, les apôtres de nos campagnes et de nos villes, après avoir parcouru routes et chemins pour inviter à la conversion, priez pour nous !

Vous dont les noms ne seront jamais inscrits sur une tombe, anonymes des charniers et des guerres sans merci, priez pour nous !

Et vous qui avez connu la gloire humaine, mais êtes toujours restés pauvres de cœur, priez pour nous !

Vous tous, saints et saintes, bienheureux enfants de Dieu, faites monter notre louange vers le Père, par le Fils, dans l’Esprit Saint.

Amen.

Père Charles Delhez

Télécharger les ressources :

 

FORMATION :  « Sensibilisation à la lutte contre la pédophilie »

FORMATION : « Sensibilisation à la lutte contre la pédophilie »

FORMATION SENSIBILISATION A LA LUTTE CONTRE LA PÉDOPHILIE 

FORMATION SENSIBILISATION

A LA LUTTE CONTRE LA PÉDOPHILIE 

Publics : 

Pour tous les acteurs pastoraux
en lien avec des mineurs (enfants et jeunes)

 

Objectifs : 

  • Préciser des notions sur le sujet de la pédophilie.
  • Donner des clefs pour repérer les signes révélateurs d’enfants victimes ou d’adultes posant des gestes inappropriés.
  •  Proposer quelques outils.

Animation

• Service de la Formation et de la Vie Spirituelle
• Psychologue
• Thérapeute et ancien magistrat

Télécharger le tract 

     

    DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS 

    Service de la formation et de la Vie Spirituelle

    02 51 44 15 19

    Par mail

     

    POUR QUI ?

    Pour tous les acteurs pastoraux en lien avec des mineurs (enfants et jeunes)

    PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE

    QUAND ?

    Deux rencontres : 

    De 8 h 45 à 12 h 30

    Le jeudi 7 octobre 2021 

    ou

    le samedi 16 octobre 2021

    (au choix)

    OÙ ?

    Collège Richelieu

    10 rue François Truffaut

    85000 la roche sur yon 

    LA LECTIO DIVINA

    LA LECTIO DIVINA

    LA LECTIO DIVINA

    I- Qu’est-ce que c’est ?

    N° 152. « Il existe une modalité concrète pour écouter ce que le Seigneur veut nous dire dans sa Parole et pour nous laisser transformer par son Esprit. C’est ce que nous appelons ‘lectio divina’.

    Elle consiste dans la lecture de la Parole de Dieu à l’intérieur d’un moment de prière pour lui permettre de nous illuminer et de nous renouveler.

    N° 153. En présence de Dieu, dans une lecture calme du texte, il est bien de se demander par exemple :

    – “ Seigneur, qu’est-ce que ce texte me dit à moi ?

    – Qu’est-ce que tu veux changer dans ma vie avec ce message ?

    – Qu’est-ce qui m’ennuie dans ce texte ?

    – Pourquoi cela ne m’intéresse-t-il pas ? ”ou “ Qu’est-ce qui me plaît, qu’est-ce qui me stimule dans cette Parole ?

    – Qu’est-ce qui m’attire ?

    – Pourquoi est-ce que cela m’attire ? ”…

    Il désire simplement que nous regardions avec sincérité notre existence et que nous la présentions sans feinte à ses yeux, que nous soyons disposés à continuer de grandir, et que nous lui demandions ce que nous ne réussissons pas encore à obtenir ». Pape François, Exhortation Apostolique Evangelii Gaudium novembre 2013

     

    « La lectio divina constitue un véritable itinéraire spirituel par étapes. De la lectio, qui consiste à lire et relire un passage de l’Écriture Sainte en en recueillant les principaux éléments, on passe à la meditatio, qui est comme un temps d’arrêt intérieur, où l’âme se tourne vers Dieu en cherchant à comprendre ce que sa parole dit aujourd’hui pour la vie concrète. Vient ensuite l’oratio, qui nous permet de nous entretenir avec Dieu dans un dialogue direct, et qui nous conduit enfin à la contemplatio ; celle-ci nous aide à maintenir notre cœur attentif à la présence du Christ, dont la parole est une « lampe brillant dans l’obscurité, jusqu’à ce que paraisse le jour et que l’étoile du matin se lève dans nos cœurs » (2 P 1, 19). » Benoît XVI, le 22 juin 2006

    II- Comment faire « lectio divina » personnellement ou en groupe ?

     

    Après une mise en présence du Seigneur marquée par le Signe de la Croix, on peut dire un verset de la Bible : « Parle, Seigneur, ton Serviteur écoute », « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux », « Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie »… On peut chanter un refrain ou un chant, on peut invoquer l’Esprit Saint …

    1er temps: le temps de l’observation

    Première lecture du texte : Que dit le texte ?

    Une personne lit posément à haute voix, une première fois, le texte choisi.

    Pendant 5-7 minutes de silence, l’animateur invite les participants à observer, à relire et à répondre à la question : Que dit le texte ? On observe les personnages, Jésus, les mouvements, l’action, les attitudes, les sentiments … On souligne un ou quelques mots ou une phrase qui a retenu son attention.

     

    Premier Partage :

    L’animateur demande à chacun, à tour de rôle, de citer le mot souligné ou la phrase retenue sans faire de commentaire. La même phrase peut être citée plusieurs fois.

    On laissera dix-quinze secondes entre chaque expression.

     

    2ème temps : le temps de la méditation

     

    Deuxième lecture du texte : Qu’est-ce que me dit le texte ?

    Une personne différente relit, à voix haute, le passage de la Parole. Pendant 5-7 minutes de silence, chacun est invité à méditer et à répondre à la question : Qu’est-ce que me dit le texte, qu’est-ce qu’il me dit à moi ? Chaque participant reprend la phrase ou les mots qu’il avait retenus et explique pourquoi il a été touché par eux ou quel écho ils ont dans sa vie, dans sa vie de foi.

     

    Deuxième Partage :

    Dans ce deuxième partage, selon le même principe que pour le premier temps, chacun essaie de dire comment la phrase ou les mots qu’il avait retirés le rejoignent dans sa vie, dans sa foi, comment il se sent interrogé dans sa vie de foi …

    On laissera dix-quinze secondes entre chaque expression.

    Chacun veillera à s’exprimer à la 1ère personne : « je » , « pour moi » … (il est bon d’éviter les expressions impersonnelles). Chacun parle en son nom propre.

     

    3ème temps : le temps de la contemplation ou de la prière

     

    Troisième lecture du texte : Je formule une prière que j’adresse au Seigneur

    Une autre personne relit le passage de la Parole lentement. Pendant 5 – 7 mn de silence, les participants sont invités à contempler, à prier à partir de ce qu’ils ont partagé et aussi de ce qu’ils ont entendu de la part des autres. Chacun formule une prière qu’il désire adresser au Seigneur en essayant de reprendre certains mots du texte, en choisissant la forme de prière qui lui convient : confiance, louange, merci, pardon, demande, intercession … 

     

    Dernier Partage :

    Brièvement, chacun partage sa prière (ou une partie de sa prière). Les participants pourront se nourrir des prières des autres et les emporter avec eux pour les reprendre dans leur prière personnelle dans la semaine.

     

    Pour clore la lectio divina, on prend le Notre Père ou une prière de l’Église connue de tous. On peut reprendre un refrain et on fait le Signe de la Croix.

     

    Télécharger les ressources :

     

    Prier sous la forme d’un dialogue contemplatif

    Prier sous la forme d’un dialogue contemplatif

    PRIER SOUS LA FORME D’UN DIALOGUE CONTEMPLATIF

    Il s’agit de s’initier ensemble à un regard contemplatif de l’Evangile. Non pas « parler sur » l’Evangile mais se rendre attentif au concret des paroles et des actes de Jésus et des autres personnages.

    Il s’agit d’ouvrir les yeux et les oreilles pour mieux voir et entendre ce qui se donne à voir et à entendre, afin que ces paroles et ces gestes contemplés demeurent en nous et nous transforment de l’intérieur… Un temps de prière que vous pouvez facilement mettre en œuvre en petit groupe !

    Comment s’y prendre ?

    Choisir un lieu propice au recueillement et à la prière où les participants peuvent se mettre en demi-cercle. L’animateur explique la manière de prier, il reprendra ensuite chaque étape brièvement au cours de la prière. Avant de commencer, il déterminera le tour de parole qui sera toujours le même. Pour marquer la fin de la prise de parole, on peut faire passer un petit lumignon de main en main ou encore, terminer celle-ci par un « Amen ».

    Déroulement de la prière

    • Se mettre en présence de Dieu

    Le groupe se met sous le regard de Dieu par un signe de croix, un chant, une demande à l’Esprit-Saint pour qu’Il ouvre les cœurs à l’intelligence des Ecritures.

     

    • L’animateur lit le texte, ou mieux, il raconte le récit sur lequel portera la prière. Il invite chaque participant à visualiser la scène et à écouter. (Entendre, sans lire permet souvent de redécouvrir le récit avec une certaine nouveauté.) Les participants écoutent la parole en se laissant toucher par ce qu’ils voient, entendent, sentent…

    1er tour de partage : Après un temps de prière silencieuse (5minutes) pour regarder la scène de l’Evangile et s’en imprégner, l’animateur invite chacun (e) à dire brièvement un aspect de la scène qu’il (elle) remarque plus particulièrement au niveau des perceptions des sens : ce qu’il voit, ou entend, ou sens (odeur), ou ce qu’il touche.

    Pas de commentaire, pas de relation à la vie d’aujourd’hui, pas de discours, ni d’explication de texte : chacun (e) reste attentif au récit lui-même.

     

    • Relecture du texte, (7 minutes de silence)

    2ème tour de partage : A l’invitation de l’animateur, chacun reprend la parole pour exprimer comment cette scène le touche compte tenu de ce qu’il a entendu de la prière des autres. Ici, des éléments de nos vies peuvent intervenir.

     

    3ème tour  de partage :  Après un nouveau temps de prière silencieuse, l’animateur redonne la parole. Chacun alors exprime la prière qui est née de cette contemplation : louange, action de grâce, repentir, intercession, supplication pour soi-même.

     

    Pour conclure la prière ; l’animateur rassemble la prière du groupe dans une oraison qui « collecte » l’essentiel de ce qui a été exprimé, puis on dit ensemble le Notre Père ou on chante un cantique approprié.

    Télécharger la ressource :

     

    LA PRIÈRE D’ALLIANCE

    LA PRIÈRE D’ALLIANCE

    LA PRIÈRE D’ALLIANCE

    C’est Quoi ?

    • La prière d’alliance, c’est prier à partir de notre vie, de notre journée en la mettant  sous le regard de Dieu.
    • La prière d’alliance, c’est entretenir le lien, l’alliance avec Dieu en lui rendant grâce.
    • La prière d’alliance, c’est un trésor et en même temps un combat…

    Concrètement ? Comment la pratiquer ?

    • Prendre 10mn par jour

    Le moment favorable est le soir : nous fermons avec le Seigneur la page de notre journée et nous ouvrons avec lui celle de demain. Cela peut nous aider à bien dormir parce que nous déposons tout dans Ses mains. Selon notre rythme de vie cela peut-être le matin.

    Si nous ne pouvons pas le faire un jour, (ce n’est pas grave) nous pouvons demander la grâce d’y être fidèle le lendemain.

    Il est possible de décider de relire plusieurs jours… voir notre semaine.

     

    • Prendre une bible et mon agenda et entrecroiser les pages. Au fil du temps, je vais découvrir :
      • Comment ma vie va faire alliance avec Dieu. Comment le livre de la Parole et le livre de ma vie vont s’unir.
      • Je vais reconnaître le travail de Dieu dans ma vie, ce qu’il veut continuer à guérir et à sauver en moi.
      • Ma vie va devenir plus vivante plus accordée à Dieu.

        Comme un Arc en ciel

        En étant fidèle à la prière d’alliance ma vie va prendre des couleurs et du relief.

        Quand je traverserai des moments difficiles, je guetterai la lumière, je me rappellerai ces moments Dieu m’a comblé.

         

        Un peu d’histoire

        Pour les chrétiens, la tradition de la relecture prend ses racines dans le judaïsme. L’Ancien Testament nous raconte l’histoire du peuple de Dieu où nos ancêtres les Hébreux ont relu les expériences, les signes plus ou moins éclatants qu’ils ont vécus.

        Ils ont appris à reconnaître le passage, la présence d’un Dieu sauveur, d’un Dieu libérateur.

         

        Jésus reprend souvent des passages de l’Ancien Testament. Il ouvre les yeux et les oreilles de ses disciples en leurs expliquant les Écritures. Rappelons-nous les disciples d’Emmaüs « et commençant par Moïse et parcourant tous les prophètes, il leur interpréta dans toutes les Écritures ce qui le concernait » Luc 24, 27.

         

        Cette tradition de la relecture de l’Alliance entre Dieu et les hommes a perduré tout au long des siècles et continue encore.

        La relecture régulière, quotidienne se retrouve effectivement chez les grands priants. Chez les Pères du désert au moyen âge ; elle était appelée examen de conscience.

        Dans les exercices spirituels, Saint Ignace va reprendre cette tradition de façon originale ; il en fait une pratique plus précise ; l’examen ou prière d’alliance.

    Télécharger les ressources :  
    FORMATION : « Pour les accompagnateurs des catéchumènes et des confirmands adultes »

    FORMATION : « Pour les accompagnateurs des catéchumènes et des confirmands adultes »

    FORMATION POUR LES ACCOMPAGNATEURS DES CATECHUMENES ET DES CONFIRMANDS ADULTES

     

    Thème : 

    Accompagner des catéchumènes et des confirmands y compris avec des situations particulières.

     

    Animation

    Abbé François BESSONNET, Bibliste, Mme Béatrice PIGNON, chancelier de l’évêché. Et l’équipe diocésaine du catéchuménat.

     

    DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS 

    Service de la Catéchèse et du Catéchuménat

    02 51 44 15 27

    Par mail

     

    POUR QUI ?

    Pour les Curés des paroisses, les prêtres accompagnateurs, les diacres et les équipes d’accompagnement.

    QUAND ?

    Samedi 20 Novembre
    2021
    de 9 h 30 à 16 h 30

    OÙ ?

    A la Maison du Diocèse
    À la Roche sur Yon.

    TARIFS ?

    Prix du repas.