Les évêques du pays demandent la réouverture des écoles et s’inquiètent de l’avenir de nombreux élèves, alors que les professeurs sont en grèves pour un meilleur salaire. Les prélats se soucient aussi des conséquences économiques et sociales de la pandémie sur les couches les plus modestes de la société.

Share This