Ils témoignent de leur foi

Témoignage de Sœur Marie-Vianney, Servante des Pauvres, dont les parents habitent au Poiré-sur-Vie

Marie-Vianney

Sœur Marie-Vianney, Servante des Pauvres, dont les parents habitent au Poiré-sur-Vie.

 

Comment est née et a grandi votre vocation religieuse ?

 

Mon rêve d’enfant était de me marier et d’avoir une famille nombreuse ! C’est seulement vers l’âge de 20 ans qu’est née en moi cette question : « Dieu ne voudrait-il pas que je lui donne ma vie ? ».

 Pour tenter d’y répondre, je participais à des week-ends de formation chrétienne organisés par les Servantes des Pauvres. Mais la question restait en suspens et aucune certitude intérieure n’apparaissait. Pendant deux ans, je ne pensais plus à la vocation religieuse et m’orientais vers le mariage…

La messe quotidienne me laissait malgré tout ouverte à la volonté de Dieu. Cela m’aida alors à comprendre et à accueillir l’appel de Dieu à devenir Servante des Pauvres.

Pourquoi avoir choisi cette communauté à Angers ?

 

C’est une très grande grâce que j’ai eue de recevoir l’appel avec la communauté religieuse : une certitude intérieure s’imposait à moi : être servante des Pauvres ou rien !

Le désir profond qui était en moi de me donner pour les plus petits, les plus pauvres dans une vie religieuse bénédictine a été aussi déterminant pour répondre à l’appel de Dieu. Je suis entrée dans la communauté à la fin de l’été 2009 et j’ai prononcé mes premiers vœux en juin 2012.

 

 Comment vivez-vous votre vocation aujourd’hui ?

 

Je me prépare à prononcer mes vœux perpétuels le 8 juin prochain. Contemplation et action sont intimement liées dans mon quotidien. Le service des Pauvres dans les soins à domicile ou auprès des enfants dans les patronages sont nos apostolats principaux. Je vis ma vocation comme une réponse de chaque instant à l’appel de Dieu.

La vocation ce n’est pas seulement une fois dans la vie, c’est à chaque instant que nous est donnée la grâce, la force de répondre à l’appel de Dieu, de nous ajuster à Sa volonté… volonté d’un Père aimant, miséricordieux qui nous apporte le vrai Bonheur, la vraie Joie et la vraie Paix !

Catholiques en Vendée n°165 – Mai 2018

Share This
Essayez-le maintenantRedemander plus tardNe plus afficher